Actualités‎ > ‎

Un troisième voyage solidaire au Sénégal en préparation pour 2018.

publié le 6 nov. 2017 à 10:49 par Courrier ClubUnesco   [ mis à jour : 12 nov. 2017 à 02:31 ]
 Le Groupe RIDORET 

poursuit son partenariat avec le Club pour l’UNESCO de La Rochelle et annonce la préparation d’un voyage solidaire en Basse-Casamance (Sénégal) en 2018. Proposés aux salariés du Groupe depuis 2013, ces voyages solidaires s’inscrivent dans la démarche RSE du Groupe.Matthieu Ridoret, directeur général délégué du Groupe explique : « Pour cette nouvelle édition du “Projet Sénégal”, il nous paraît essentiel de renforcer nos liens avec des associations sénégalaises. Ainsi, nous avons décidé d’organiser pour l’automne 2018 un nouveau départ autour de deux thématiques qui nous ont été suggérées par des acteurs locaux : la formation et l’environnement ». 


Cliquer sur l'image pour voir la photo...

Une formation en gestion sera proposée aux femmes qui gèrent les associations des jardins d’Oukout et d’Oussouye (Basse-Casamance). Un second projet concernera le reboisement de la mangrove.

Une initiative axée sur le développement durable

À ce jour, quatre salariés du Groupe ont séjourné à Oussouye (Basse-Casamance). Les actions menées sur place ont concerné à la fois la formation (informatique, gestion d’entreprise), les métiers du bois (menuiserie traditionnelle) et des travaux manuels liés à l’économie locale (ex. : réparation des installations d’un jardin communautaire). Le plan stratégique e-CES (environnement — client — entreprise — salariés) du Groupe Ridoret, dans lequel s’inscrit cette initiative, a pour ambition de donner la priorité au développement durable. L’angle privilégié est celui de la sensibilisation à l’environnement de travail. Pour Matthieu Ridoret : « Menuisiers d’ici et d’ailleurs partagent des compétences et un savoir-faire commun. Cependant, les conditions de travail et le fonctionnement des entreprises diffèrent grandement. Pour les salariés du Groupe, le fait de vivre une expérience à l’étranger, même de courte durée, est l’occasion de prendre du recul et de s’engager un projet enrichissant et valorisant ».

Des partenariats essentiels

Dans le partenariat qui unit le Club pour l’UNESCO de La Rochelle et le Groupe Ridoret, les rôles sont bien établis. Le Club pour l’UNESCO de La Rochelle est responsable d’identifier les besoins des populations locales, de proposer des projets pour y répondre et de gérer la logistique des voyages. Quant au Groupe Ridoret, il finance le projet, participe à son élaboration et trouve des volontaires au sein de l’entreprise. À ces deux partenaires, s’ajoute l’apport indispensable d’acteurs locaux.

Parmi ces partenaires locaux, l’association Éco Rurale pour la formation et le Développement Local (ERFDL) occupe une place importante. Cette association sénégalaise basée à Oussouye promeut « Un développement endogène et durable des populations ». Pour son président, Lamine Coly, l’amélioration des conditions de vie au Sénégal passe notamment par la protection de l’environnement. Le principal projet d’ERFDL concerne le reboisement de la mangrove. Cette action vise à désaliniser l’eau des rizières, grâce au pouvoir d’une plante : l’avicennia. À terme, la désalinisation de l’eau permettra d’augmenter la production de riz et aura donc un impact direct sur les conditions de vie des habitants.

Article de Marie Pier RIDORET

http://www.groupe-ridoret.com/projet-2018-troisieme-voyage-solidaire-senegal-preparation/
Comments