Actualités‎ > ‎

Semaine d'éducation et d'action contre le racisme et l'antisémitisme du 17 mars au 25 mars 2018...

publié le 23 mars 2018 à 09:31 par Club Unesco La Rochelle   [ mis à jour : 8 août 2018 à 10:26 ]



Exposition et Conférence à Épinay sur Seine avec le Club pour l'UNESCO de la Rochelle, le 26 mars. Vernissage de l'exposition le 29 mai en présence du Maire d’Épinay et des responsables du service jeunesse de la ville, des lycéens-nes, des Centres sociaux et du public...pour un échange sur les travaux entrepris par les jeunes.





L’éducation de toutes les couches sociales, et en particulier de jeunes générations, reste le meilleur moyen d’arrêter la prolifération des discours racistes et discriminatoires et de nourrir des échanges interculturels. C’est le message des expertes réunies ce 21 mars à l’UNESCO à Paris autour de la table ronde « Déconstruire la notion de race : lutter contre les préjugés et favoriser la diversité », organisée à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

L’événement a commencé par une présentation d’Evelyne Heyer, professeure du Museum national d’Histoire naturelle, qui a exposé les preuves scientifiques allant à l’encontre de la notion de race, laquelle est en réalité le résultat de pratiques discriminatoires voire exterminatrices de « l’Autre » à travers l’Histoire.

« Les races n’existent pas dans le sens qu’on connaissait au 19e siècle, et même si on supprime le mot « race », le racisme continuera d’exister. Le terme de « race » a une histoire. On ne peut pas supprimer un mot qui a une histoire, ne serait-ce que pour pouvoir le déconstruire, » a expliqué Heyer.

cliquer sur le lien pour en savoir plus:   https://fr.unesco.org/news/education-est-cle-deconstruire-notion-race




Un guide de l’UNESCO à l’intention des décideurs politiques pour promouvoir l’enseignement de l’Holocauste et des génocides dans les pays arabophones


L’enseignement et l’apprentissage relatifs à l’Holocauste et aux génocides sont pertinents dans le monde globalisé de nos jours : ils mettent en lumière la fragilité des sociétés et le pouvoir destructeur de l’antisémitisme, du racisme et des autres formes de discrimination, ainsi que les responsabilités des citoyens envers la société. Pour cette raison, l’UNESCO entend promouvoir l’enseignement et l’apprentissage relatifs à l’Holocauste à l’échelle mondiale.

Afin de promouvoir cet enseignement et cet apprentissage dans les pays arabophones, l’UNESCO a traduit en arabe son guide à l’intention des décideurs politiques sur l’enseignement de l’Holocauste et la prévention des génocides.

....

                                     
           Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article ...

Première ressource de ce type en arabe, le guide a été salué par Mina Abdelmalak : « le guide sera, on l’espère, une porte ouverte pour enseigner davantage l’Holocauste dans le monde arabe. Il n’existe aucune ressource à l’intention des décideurs politiques ou des concepteurs de programmes scolaires qui présente la raison d’être de l’enseignement de l’Holocauste, afin de promouvoir la citoyenneté mondiale, ou la tolérance et les droits de l’homme, ou même les histoires nationales. » L’USHMM utilisera la traduction du guide pour informer les publics arabes de leurs échanges et ateliers.

Les activités de l’UNESCO en faveur de l’enseignement de l’Holocauste et des génocides contribuent directement aux objectifs de l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) visant à doter les élèves des connaissances, des aptitudes et des compétences qui leur permettront d’acquérir une réflexion critique et d’être des citoyens actifs et responsables contribuant à la création d’un monde plus pacifique, tolérant, inclusif et sûr.
































































































 

Comments