" Penser mondiale,... Agir local "
 
En réponse aux défis que l'humanité doit relever pour les prochaines générations, les membres du Club pour l'UNESCO de La Rochelle souhaitent promouvoir le dialogue interculturel et se consacrer à l'éducation interculturelle par l'apprentissage du "mieux vivre ensemble", en privilégiant les rencontres et les échanges écocitoyens-solidaires, pour le développement durable et la cohésion sociale, au niveau local et international avec celles et ceux qui partagent les valeurs et les idéaux inscrits dans l'Acte Constitutif de l'UNESCO. 

Le message de l'UNESCO




« Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes,...
    
 c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées
   les défenses de la paix».

                          Acte   constitutif de  l'UNESCO           






Cliquer sur l'image pour voir la vidéo ...
                                                  

Pour parvenir à la cohésion des apprentissages dans la diversité des connaissances et des savoirs, les membres fondateurs du Club pour l'UNESCO de La Rochelle souhaitent s'appuyer sur une pédagogie interculturelle qui se situe du côté du mouvement contre l'immobilisme, qui instaure une dynamique, insuffle une vie cohérente à un ensemble par nature hétéroclite, par la circulation inédite dans une configuration des solidarités et de la tolérance.

"L'éducation Interculturelle est un Apprentissage qui repose sur un principe fort et simple : 
l'Autre est à la fois identique et différent de moi."
 
                                                                                                                                                                          Martine Abdallah Pretceille
                                                                                                              

       Objectifs du Club pour l'UNESCO de La Rochelle :
  • Répondre aux besoins croissants de toute personne en matière d'action et de création (science, art, sport, culture, voyage). 
  • Etre un lieu de rencontres, d'échanges et d'informations locales et internationales 
  • Offrir des espaces de dialogue et de création (journal site web, expositions, colloques, voyages). 
  • Contribuer à l'utilisation assistée des T.I.C (Technologies de l'Information et de la Communication) 
  • Promouvoir les idéaux de l'UNESCO et les méthodes de pédagogie active-interculturelle. 
Tout apprentissage est un voyage et un métissage " 
                                                                                                                                                     Michel Serres, le Tiers Instruit, 1991, Paris


               

  
  La démarche du Club pour l'UNESCO de La Rochelle ira sans cesse vers l'ouverture sur les      autres, le partenariat, le mixage des compétences et l'utilisation des complémentarités pour créer.  

  
Les projets du Club pour l'UNESCO de La Rochelle s'inscrivent donc dans le cadre des  Objectifs du Millénaire que se sont assignés les Etats et plus particulièrement deux d'entre eux,      à savoir : 

  • Assurer l'éducation de qualité pour tous. 
  • Participer à la mise en place d'un partenariat mondial pour le développement durable. 

De plus, l'année internationale 2010 a été proclamée par les Nations Unies. L'objectif consiste à replacer sous le prisme du rapprochement des cultures toutes politiques au niveau local, national et international, nécessitant la participation du plus grand nombre d'intervenants. 
 


La légende Amérindienne : le Colibri

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. 
Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. 
Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec        pour les jeter sur le feu. 
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : 
 
« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas   éteindre le feu ! » 

Et le colibri lui répondit : 
                                                                 « Je le sais, mais je fais ma part. »